OpenSociety Foundations et la Ligue de l’Enseignement

29 septembre | Orvault-Nantes

La situation locale

Le bidonville de la Jalière à Orvault existe depuis plusieurs années. Il est situé sur un site relativement discret, à proximité des transports en commun, sur un sol plat et non boueux. Pas de sanitaires, un accès à l’électricité par un compteur forain, l’accès à l’eau s’effectue sur des bouches à incendie.
Il a compté jusqu’à une centaine d’habitants, aujourd’hui un peu moins, dont une trentaine d’enfants souvent scolarisés. L’association locale Action solidaire Orvault, membre du collectif Romeurope de l’agglomération nantaise, composée de quelques bénévoles, a établi une caravane à proximité. Elle permet d’accueillir des enfants pour les aider dans leurs apprentissages et des adultes pour les accompagner dans leurs démarches administratives. Un grand nombre d’adultes travaillent, souvent dans le maraîchage, en contrats précaires et pour le salaire minimum.
Les conditions de vie restent très précaires, rendant difficile chaque acte de la vie quotidienne. Ce bidonville pourrait cependant être éligible au dispositif MOUS (maîtrise d’oeuvre urbaine et sociale) initié au niveau des 24 communes de l’agglomération, qui pourrait constituer un début de réponse aux besoins essentiels des habitants.

La rencontre

Formidable accueil des familles du terrain d’Orvault, « ils sont vraiment très accueillants » a commenté une couple de jeunes français qui n’étaient jamais sur un terrain.

Vidéos & photos

Vincent Boileau, ASO, Association Solidarité Orvault

A la découverte de terrain de Nantes Orvault

Jean-Sébastien Guitton, Conseiller municipal « écolo-citoyen »

Témoignage d’un habitant du terrain

calendrier & reportages